l'antre de shetty

Illustrations, strips, croquis... Un peu de tout, pour tous les gouts

27 juillet 2006

la fin du premier chapitre

Elle salua de la tête Ogwen, qui lui rendit chaleureusement son signe, avant de reprendre ses efforts sous les conseils de la petite.

" Elle n’a que 820 ans et elle apprend à nager à un adulte. Le monde va trop vite pour nous ! "

Auréa souriait tendrement en regardant les deux êtres jouer dans l’eau. Shetaya, songeuse, ne repondit pas. Elle se rendait compte que Réa avait à present une grande, très grande confiance en Ogwen. Car si pour l’approcher elle, il n’en fallait pas beaucoup, en revanche elle protegeait énormement Tory. Et il n’y avait pas que la Louve pour avoir confiance dans les Nohogari : nombre de gens leur auraient donné les dieux contre parole, selon l’expression de Ruran. Il ne restait qu’un seul Ancien, au conseil du Korgän, pour soutenir que ce peuple etait un danger potentiel. L’Ancien en question etait un ami de longue date, mais si passionné dans ses discours qu’il passait pour un fou parmi ses confrères. Tandis que Réa retournait à l’eau, Shetaya s’assit et examina la situation.

Le conseil d’Hodellbourg avait fait reunir le conseil des Terres du Korgän au complet dès la découverte des Nohogari. Et si certains Anciens etaient alors sceptiques quant aux interets economiques de cette découverte, à present tous consideraient ces echanges comme un progrès. Il etait vrai que depuis l’arrivée des Nohogari, dont bnombre s’etaient installés dans le bourg, le commerce allait fort. Ils possédaient des métaux et des techniques inconnus, des fruits et des animaux que personne ici n’avait jamais vu, desplantes aux propriétés etranges, une forme de magie mentale. Ils représentaient pour le Korgän une ressource extraordinaire, et un danger terrible.

Mais le conseil avait fermé les yeux sur le danger, prétendant que ces inconnus n’avaient aucune raison de déclencher un conflit.

C’etait faux : ils pouvaient piller le Korgän, détruire ce monde, et ils n’auraient plus qu’à refermer la porte dimensionnelle derrière eux. Les quelques Korgaans vivant dans leur monde seraient eliminés sans problème.

Shetaya se mefiait, oui. Tous ces echanges s’etaient fait trop vite. Ruran l’avait prevenue que tout cela se produirait. Elle ne l’avait écouté que d’une oreille, quant à Auréa, elle etait bien trop innocente pour s’en soucier.

Elle ouvrit les yeux et se leva, puis fit signe à la Louve qu’elle s’en allait. La jeune hybride nagea de nouveau vers la rive du lac en evitant les cergules. Elle allait retourner en ville, et prendre un bain, ça l’aiderait.

Elle croisa Ruran, lui dit où elle se rendait, et enfourcha sa monture. Un quart de sablier plus tard, elle entrait dans les bains publics.

Non qu’elle appreciat de se retrouver nue au milieu d’inconnus, mais l’endroit etait deserté par les Nohogari : ces êtres ne semblaient pas apprecier l’eau chaude. C’est pourquoi les habitants y parlaient librement de ce qu’ils appelaient l’ " invasion bénie ", et on pouvait en apprendre beaucoup en laissant trainer une oreille pointue près des bassins.

Le demi-elfe se devêtit et s’entoura d’une serviette, confiant ses effets aux laveuses (sauf sa dague evidemment). Puis elle penétra dans la pièce des Eaux Fraîches, oreilles tendues.

Shetaya ouvrit les yeux. Depuis quand les avait-elle clos ? Elle se souvenait avoir decidé de se baigner dans un petit bassin tiède et desert. Le bruit qui l’avait eveillée ? A peine un frôlement derrière elle. Elle se retourna et se retrouva face à Ruran, accroupi nu sur le bord du bassin, à quelques mètres d’elle. Elle retint son souffle, même si ce n’etait pas la première fois qu’elle le voyait ainsi. Un tatouage composé de dessins changeants s’étalait et glissait sur son torse, musclé et marqué par ses combats quotidiens. Alors qu’elle le fixait en silence, il avança vers elle sans toucher l’eau, l’observant depuis le bord, juste au dessus d’elle. Elle n’avait rien à craindre de lui et le savait. Lui la fixait calmement au fond des yeux.

" --Tu t’inquiètes pour Auréa.

--Oui, elle leur fait trop confiance. Ils sont gentils mais…

--Mais un peu trop. "

Ils se fixèrent encore un moment sans rien dire.

Jusqu’à ce qu’un enorme bruit et un tremblement de terre ne les tirent de leurs pensées.

" BRAOOOOOMMM !"

Au son de l’explosion, Ruran bondit hors de la salle, bientôt suivi par Shetaya, qui prit le temps de récuperer ses affaires et de se rhabiller un peu avant de sortir. Devant la vision qui la frappa alors de plein fouet, elle resta tetanisée.

" Qu’est-ce que… "

Le bourg etait en flammes, et en cendres. Des gens fuyaient de tous côtés. En levant les yeux vers la montagne, elle s’aperçut que l’attaque ne concernait pas seulement Hodellbourg… Il commençait à faire nuit. La jeune hybride arrêta un passant, le bras tendu :

" Qu’est-ce qui se passe ?

--C’est les Nohogari ! Depuis des lunes ils pillent les reserves de Gemmes et le Conseil le savait… Et maintenant qu’il n’y a plus rien, ils brûlent tout et ils s’en vont ! "

Elle relâcha l’inconnu, se tournant vers Ruran.

" Il a raison, le Conseil du Korgän le savait, fit-il. On ne peut pas toucher aux Gemmes sans qu’ils le sachent. "

Shetaya resta un instant sous le choc, tout en évitant une poutre du bâtiment des bains, qui etait pris à son tour par les flammes. Puis elle sembla se reveiller.

" Auréa… "

Ruran battit des ailes, la souleva, et partit à pleine vitesse en direction du lac. En survolant la région, il purent voir que c’etait le Korgän entier qui saignait et brûlait. La colonne de lumière bleue avait disparu de la forêt.

Ils se posèrent au lac.

Shetaya crut tomber dans un cauchemar. Les corps des membres de la Meute gisaient un peu partout, dont certains calcinés. Elle paniqua. Ruran l’emmena alors sur l’île, à sa demande.

Après quelques minutes d’angoissantes recherches, elle trouva enfin Auréa. Une Auréa terrée dans un creux de rochers, en état de choc et gravement blessée. Elle ne reconnut même pas la demi-elfe, et tenait serré contre elle un paquet de tissu, les yeux vides.

" Réa… Réa, tu m’entends ? "

Shetaya repoussa fermement les bras de son amie et compris enfin ce qui s’etait passé.

" Par les Dieux… " Elle souleva les chiffons qui entouraient le paquet.

" …Tory… "

Ruran venait de faire le tour du lac, revenant les mains vides. Il n’avait pas trouvé de survivants. Il vit l’expression de l’hybride, hocha doucement la tête. Puis il chargea la blessée sur son dos, la forçant à lâcher le petit cadavre. Le seul endroit où ils pouvaient se refugier, c’etait les montagnes… Les gens allaient devenir fous. Ce serait bientôt l’anarchie totale, les deux amis en convinrent. Ruran avait reussi à denicher une wyverne, sur laquelle il hissa la Louve au bord de l’inconscience, et ils prirent la direction du Nord, vers les grottes.

voila voila, je ne sais pas encore si ça vaut la peine que je tape la suite, je vais attendre les reactions. j'accepte les critiques en tout genre, pourvu qu'elles soient un minimum constructives ^^

bizoo!

Posté par shetaya à 15:38 - Bafouilles [1] - Permalien [#]

Commentaires

    encore, encore. t'arrete pas en plein milieu de l'intrigue mais t^'es tarrée.
    je veux la suite
    *Moelle fais son caprice*
    Allez bisous et a bientot

    Posté par Moelle, 27 juillet 2006 à 20:34

Poster un commentaire